> curation > Très jeunes, les enfants passent du « miam » au « ça fait grossir »

Nous passons à côté de l’éducation alimentaire de nos enfants. C’est ce que laisse à penser cette étude française conduite sur Dijon. En effet, dans la façon d’appréhender les aliments, les normes nutritionnelles concurrencent les repères culinaires ou hédoniques dès l’âge de 10 ans. Ce pourrait être une conséquence des politiques de santé publique et des programmes d’éducation nutritionnelle. Y-aura-t-il un sens à parler de modèle alimentaire français et de gastronomie pour ces générations futures ?

Lire la suite de l'article
A propos de l'auteur

Articles similaires

Découvrez la définition du bon équilibre alimentaire ! Privilégiez la diversité car l’aliment...

Bien manger, au-delà d’un système d’étiquetage nutritionnel graphique, est avant tout une histoire de...

Manger a beau être un besoin primaire, il ne se réduit pas pour autant à une simple...

Laisser un commentaire

Manifeste pour le bien manger

Les Ambassadeurs de la communauté du Bien Manger s'engagent à insuffler un mouvement positif proposant de remettre du bon sens dans l'alimentation et redonner de la valeur à ce que nous mangeons.


En savoir plus

Vous souhaitez participer au débat, défendre un point de vue, saluer une initiative


Contribuez ici

Recevez chaque mois le meilleur de la communauté du bien manger

Depuis des siècles, l’homme a appris à s’alimenter parfois dans des conditions dramatiques du fait…

Prenez 3 minutes et répondez à 5 questions pour participer, dire vos priorités, donner votre…

La street food s’est définitivement bien implantée en France. Et pour cause, restaurants de bagels,…