> On aime > Les Français prennent le temps de manger et c’est tant mieux !

2 h 22 : c’est le temps que les Français passent chaque jour à table. Cette durée, deux fois supérieure à celle des Américains et des Canadiens1&2 , révèle la vitalité du repas à la française. Alors que le restaurant du Pavillon France à l’Exposition Universelle de Milan conquiert de nouveaux adeptes de l’« entrée-plat-dessert », l’attachement des habitants de l’Hexagone pour leur modèle alimentaire ne faiblit pas. Et c’est tant mieux. Car le repas à la française est synonyme de Bien Manger.

Fondement d’une alimentation qui parle aux sens autant qu’au bon sens, le plaisir est l’invité des repas de plus de 9 Français sur 103 . Il en fait « en moyenne, des moments aussi agréables que lire ou écouter de la musique »1. La convivialité est un autre atout des repas hexagonaux : passer à table, c’est avant tout profiter de ses convives pour 7 sondés sur 103.

Et ce n’est pas parce que les Français prennent le temps de manger qu’ils mangent mal ou trop. Au contraire ! Le modèle alimentaire français favorise les bonnes habitudes à travers des repas structurés pris à heures régulières et comportant plusieurs plats. Malgré les facilités croissantes pour manger à toute heure, l’acte alimentaire reste en effet très concentré au moment des repas que près de 2 Français sur 3 essaient de prendre à table « systématiquement ou souvent »4.

Pour Gabriel Tavoularis et Thierry Mathé, chercheurs au Credoc : « le temps consacré à l’alimentation est abordé dans les pays latins comme une limite au temps consacré aux autres activités, tandis qu’aux États-Unis, se nourrir est considéré comme un acte technique, reposant sur une conception fonctionnelle de l’alimentation »5.

Alors que la prise alimentaire vise essentiellement à se nourrir en Amérique du Nord, le temps du repas reste valorisé pour lui-même et apparaît comme nécessaire à la vie en société en France. La communauté du Bien Manger n’a qu’une seule chose à en dire : pourvu que ça dure !

1 Enquête Emploi du temps 2010, Insee
2 Panorama de la société 2011, OCDE
3 « Les Français, le plaisir et l’alimentation », étude Harris Interactive pour la Fondation Nestlé, 2010
4 « Les français et le passer à table », Ipsos et Logica Business Consulting, 2012
5 Credoc, Consommation et modes de vie, n° 232 ISSN 0295-9976, septembre 2010

Lire la suite de l'article
A propos de l'auteur

Articles similaires

L’étiquetage nutritionnel fait à nouveau parler de lui (avec le projet de s’afficher en...

Déguster les saveurs de Saint-Germain-des-Prés, découvrir la cuisine du Moyen âge à Provins ou...

Laisser un commentaire

Depuis des siècles, l’homme a appris à s’alimenter parfois dans des conditions dramatiques du fait…

Prenez 3 minutes et répondez à 5 questions pour participer, dire vos priorités, donner votre…

La street food s’est définitivement bien implantée en France. Et pour cause, restaurants de bagels,…